Jeudi 29 juin 2017: première action à la Nef (2)

Les actions

En lien avec les cinq thèmes du film Demain, elles montrent que la transition a commencé chez nous.

L’alimentation, c’est notre lien quotidien avec la nature. Nous souhaitons verdir la ville de potagers et de vergers en libre accès, mais aussi implanter poulailler et ruchers, réapprendre à cultiver et cuisiner. C’est le mouvement « Incroyables comestibles ». Joëlle en a donné l’exemple avec, entre autres, ses bombes à graines. Redécouvrons aussi le lien essentiel avec les producteurs locaux : leur travail doit être mis en lumière et considéré comme ce qu’il est : vital pour la communauté. Daniel, pour Terre et Saveurs d’Outre-Forêt, peut vous en parler.

L’énergie est un chantier merveilleux : moins en consommer est possible (un exemple de création possible proposé par Nathalie : une marmite norvégienne pour cuire hors du feu, économiser du gaz), voire s’en passer complètement (une action « Vélo en ville », souhaitée par Emmanuel et Mathieu vous attend).

L’économie peut être un formidable outil de lien social. On peut échanger sans argent grâce au Système d’Échange Local, mis en place par Julien. On peut aussi réfléchir à une économie plus circulaire grâce à l’introduction du Stück, monnaie complémentaire du Bas-Rhin. Ça, c’est Sascha et Pascal qui vous en ont parlé.

La démocratie passe par toutes les façons de reprendre nos vies en main. Avez-vous observé les maquettes réalisées par Lison, Raphaëlla et Leny de l’atelier de Raphaëlle ? Elles nous montrent un Wissembourg désirable, tiennent compte de l’énergie, de la nature, des déplacements doux. Pour ceux qui aiment s’inspirer et rêver mais aussi se réjouir que les plus jeunes prennent, comme les adultes, la transformation du monde au sérieux !

L’informatique est-il démocratique ? Des monopoles nous font oublier que leur but premier est leur profit. Des logiciels libres et Internet libre, ça existe. Fred et Pascal peuvent en témoigner.

L’apprentissage est le moteur de notre mouvement. Bien sûr, l’apprentissage peut-être à destination des enfants. C’est ce qu’Isabelle et Solène vous proposent de découvrir en imaginant l’utilisation de pédagogies alternatives, respectueuses du fonctionnement humain. Aurélie propose également d’apprendre aux enfants à se reconnecter avec la nature, en lien avec l’école Wentzel et le projet Eco-école. Mais toutes les actions du collectif sont des occasions d’apprentissage, pour petits et grands.

Je n’évoque ici qu’une partie des idées. Pour plus d’actions, pensez à consulter la carte soleil.

Il y a bien sûr beaucoup d’autres activités pour la vie d’un collectif :
– informer (« polliniser » concrètement, créer et alimenter le site internet, présenter les cartes soleils, contacter les médias) ;
– créer les supports (pinces à linge de pollinisation, flyers, cartes-soleils, cartes de visite) ;
– organiser des évènements (réunions, fêtes, présentations), se réjouir ensemble, faire de la musique.

Parmi tout cela, certaines choses vous appellent sans doute. Alors, « par quoi je commence ? »

A noter : notre collectif se veut une plateforme d’échange d’informations. Les associations déjà en place et qui œuvrent pour le même objectif souhaiteront peut-être renforcer leur présence dans le pays de Wissembourg : dès lors, pourquoi ne pas participer à nos réunions d’échanges pour rencontrer celles et ceux qui viendront vous rejoindre ?

 

Mathieu pour le collectif

Une pensée sur “Jeudi 29 juin 2017: première action à la Nef (2)

  • 2 juillet 2017 à 12 h 44 min
    Permalink

    Les maquettes ont été réalisées par davantage de jeunes que Lenny, Raphaëlla et Lison ! Un grand merci à eux. C’est une joie pour nous les adultes de savoir que vous êtes vous aussi engagé-e-s dans le changement !

    Mathieu pour le collectif

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.